Vous devez posséder Flash Player pour visionner cette animation. Cliquez ici pour le télécharger.

AAA

Patrimoine

Chinon, Ville d’Art et d’Histoire

Au cœur du Val de Loire, la ville de Chinon est classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le restaurant La Maison Rouge

Chinon, c’est d’abord un site exceptionnel qui a favorisé l’implantation de la ville : la présence, à côté d’une voie d’eau importante telle la Vienne, d’un coteau calcaire aux pentes abruptes sur lequel il était facile d’implanter une enceinte qui se trouvait naturellement fortifiée.

Chinon connaît son heure de gloire au Moyen-Age : d’abord au XIIe siècle, à l’époque des souverains Plantagenêts (Henri II et la reine Aliénor, Richard Cœur de Lion), puis au XVe siècle, lorsque la cour de France exilée de Paris y vient régulièrement : c’est ainsi que Jeanne d’Arc rencontre pour la première fois le dauphin, futur Charles VII, à Chinon en 1429.

Hérités de ce riche passé médiéval, la forteresse et l’ancienne collégiale Saint-Mexme sont les plus importants éléments du patrimoine historique de la ville. Aujourd’hui, à côté de ces monuments majeurs, toutes les demeures, de la simple maison à pans de bois médiévale aux immeubles bourgeois implantés en bord de Vienne au XIXe et au début du XXe siècle, constituent un centre historique harmonieux, au cœur duquel il fait bon flâner.

L’ensemble du site se découvre depuis la rive gauche de la Vienne. La forteresse, perchée en haut du coteau, domine la ville basse, nichée à ses pieds. Les remparts en bords de Vienne ont été remplacés au XIXe siècle par les quais, bordés de platanes aujourd’hui centenaires qui recréent une muraille végétale.

La promenade en haut du coteau, de la forteresse à la chapelle Sainte-Radegonde, permet de bénéficier d’un belvédère exceptionnel sur la ville et le foisonnement des toits d’ardoises, qui laissent place vers l’est aux quartiers plus modernes, jusqu’à la voie ferrée qui marque la limite avec les terres inondables par la Vienne.

Le caractère exceptionnel du patrimoine de Chinon a fait très tôt l’objet d’une reconnaissance par les institutions : ainsi, le château et la collégiale Saint-Mexme sont inscrits sur la première liste des monuments historiques, en 1840.

Chinon est également la signataire depuis 2000 d’une convention « Ville d’art et d’histoire » avec l’Etat et le Département. Au titre de cette convention, elle s’engage à assurer des actions de valorisation du patrimoine menées par une équipe professionnelle, animateur de l’architecture et du patrimoine et guides-conférenciers, recrutée sous le contrôle du Ministère de la Culture, qui garantit leurs compétences.

Découvrez les Villes d'Art et d'Histoire

Laisser-vous conter les Villes et Pays d'Art et d'Histoire : www.vpah.culture.fr